Roland Agret communique à tous ses amis

Publié le par Groupe Renée Leprince pour Dany Leprince

                           Affaire Dany Leprince

 

Roland Agret communique à tous ses amis :

 

A compter de ce jour, je ne m’occupe plus du tout de l’affaire Dany Leprince.

 

En voici les principales raisons :

 

Dans ma propre affaire, ô combien lourde et douloureuse, comme dans d’autres combats judiciaires, avec Marie-Jo,  nous n’avons jamais eu à subir autant de basses saloperies.

 

Depuis à présent six ans, je me suis battu à l’extrême pour Dany Leprince qui, selon sa femme, exprime sa force dans son inertie.

Je n’ai pas lésiné en rien ni sur rien. Cela doit se savoir. D’ailleurs, sans l’aide précieuse des amis journalistes qui se reconnaîtront, nous n’aurions jamais pu porter cette affaire à la Commission des Révisions, au Ministère et à l’Elysée.

 

Comme nous n’avons pas d’échelle assez grande pour aller taper directement à la porte du Bon Dieu…Nous sommes donc restés en rade devant l’imposante porte de la Cour de Cassation, à attendre comme tout le monde.

 

Mais aujourd’hui, je refuse de descendre aux plus bas étages dans lesquels certains, depuis plus d’un an, veulent me vautrer.

Je veux parler de quelques blogueurs, spécialistes des contres enquêtes, dont quelques uns manquent peut-être d’un peu de discernement et d’humilité, mais pas de certitudes ni de verbiages gras. Par contre, ceux et celles qui m’ont soutenu, je les remercie bien sincèrement.

 

Les dernières injures datent d’hier : Le livre que j’ai coécrit avec Nicolas Poincaré  « n’est qu’un bouquin de supermarché, pour tromper le monde et faire de l’argent sur le dos de pauvres gens ». Ne venant que de là, c’est presque rassurant, si l’on sait que la presse avisée a été unanime.

 

En clair, tout ce qui a été fait jusqu’à ce jour avec de nombreux amis, n’est qu’un brouet mercantile et insipide…

Demandez à la famille Leprince où j’en suis avec mon portefeuille et à Nicolas, combien il a déboursé pour s’investir dans cette affaire.

Quant au livre, avant même qu’il soit publié, nous avions décidé avec la famille, que les droits d’auteurs payeraient les avocats.

 

Même la famille Hemonnet, des vaillants avec 15 ans de bagarre, qui animent le Groupe Renée Leprince, sans qui bien des choses n’auraient pas pu se faire, n’ont pas été épargnés d’humiliations et d’injures. Ecoeurant.

 

 D’un autre côté, Dany, son épouse et « Les amis de Dany » ont créé un comité sur facebook, pour le faire libérer.

Enfin une relève qui tombe à point nommé, parce qu’à force de porter un flambeau, on se rend compte quelquefois que le manche se vérole à force de méchantes critiques…

 

Aujourd’hui, c’est irrespirable.

 

J’ai écrit aux avocats que je restais à leur disposition.

 

Ça y est…Notre temps ne sera plus confisqué dans sa majorité pour l’affaire Leprince, avec Marie-Jo, nous sommes déjà comme libérés, soulagés.

 

Je souhaite seulement aux presque  600 amis de Dany, déclarés sur facebook à ce jour (avec autant de potes, il doit s’en sortir, j’en beaucoup moins) de permettre que le « Condamné à tort » soit demain, libre grâce à eux.

 

 Le 17 Juin 2009.

 

 

                                           Roland Agret

 

 

Juste avant de boucler mes bagages, dernières informations de la Commission des Révisions que je puisse vous donner :

 

- Martine Leprince et sa fille Célia ont été entendues par la Commission : à priori, c’est toujours le manque « de flashs »…

 

- Dany Leprince a été entendu par Madame la Présidente Anzani. Il n’a pu que confirmer qu’il ne savait rien sur le drame, puisqu’il n’était pas là.

 

- Les comparaisons ADN de Claude Bobet…ne sont pas compatibles avec les analyses effectuées par la Commission des Révisions.

 

- Le fameux couteau de boucher gravé « Leprince » retrouvé un an après la condamnation de Dany dans une carrière par l’entreprise Divare a été retrouvé grâce, il faut bien le dire, aux recherches de la Présidente de la Commission.

Des analyses seraient en cours…

 

 

Commenter cet article