Vérité sur la réouverture du dossier "Leprince"


En faisant des recherches, nous avons retrouvé ce communiqué des avocats de Dany à l'époque. (voir les copies en bas de page)
Ils ont écarté les auditions Moreau, c'est clair, ça se voit.
Visant Martine Leprince, l'histoire de l'amant est tombée dans le lac. Même si c'est vrai son histoire, l'innocence de Dany n'en serait pas démontrée pour autant. Comme ce pauvre monsieur Lhermite est décédé depuis et qu'il n'avait rien signé au détective, dans sa vraie enquête, Roland est allé toutefois retrouver et entendre deux nouveaux témoins qui le confirmait. Pour la forme puisque sans importance pour la révision. Mais déjà, pour présenter le recours, maître Chambon avait sollicité Roland pour de nouvelles auditions légales, notamment du père de Dany. Il a certainement oublié de le demander à Moreau qui aurait tant bossé avec lui, selon les dires du détective. Et à propos de l'amant, nous avons de bonnes raisons de penser qu'il n'était pas sur les lieux des crimes.
La Commission a donc statué sur "une supercherie selon Moreau" puisque l'élément Rousseau a été retenu avec les demandes ADN que Roland avait formulées auprès de l'avocat. Recherches ADN qui commencent à payer, vous le savez.
Mais qu'ils sont bêtes ces magistrats! Et en plus ils ont mis ses belles auditions au panier, le résultat d'une contre enquête si acharnée, avec des mois de lecture de dossier...Pauvre monsieur Moreau, pas un seul de ces témoins n'a été ni entendu, ni retenu par la Commission des Révisions.
Depuis, certainement pas grâce au détective, beaucoup d'autres éléments sont intervenus et en examen à la Commission. Et ils pèsent lourds ! D'ailleurs, bien des éléments ont déjà été vérifiés et nous pouvons dire que cela va tout à fait dans le bon sens.
Bien entendu, nous ne pouvons pas tous vous les livrer pour ne pas gêner l'avancée des avocats. Mais le livre a été déjà fait pour vous informer de toute l'affaire.

                                                Groupe Renée Leprince.